PRESENTATION                  HISTOIRE                  COLLECTION                  CONTACTS

Tête de femme Gandhara

1-4ème siècles

Terre cuite

 

L’ancien Royaume du Gandhara recouvrait les Provinces du Nord-Ouest de l’actuel Pakistan et l’Est de l’Afghanistan. Situé au carrefour de grandes civilisations, il connut son essor entre le 1er et le 3ème siècle de notre ère. Cette région a vu apparaître et se développer une civilisation brillante contemporaine des Han chinois et des mondes romains, fruit de la rencontre des influences grecques (conquêtes d’Alexandre le Grand), perses et indiennes. L’art qui va naître est original, splendide. On le nomme l’art gréco-bouddhique.

Comment ne pas être charmé devant tant de beauté et de grâce? On devine le déhanchement du corps absent. La jeune femme regarde sur le côté. Sa coiffure est ornée de fleurs et de feuilles. Des boucles retombent sur son front. La bouche est ourlée, les yeux mi-clos. Le visage qui s’inscrit dans un bel ovale est doux. Les yeux sont en amande, les paupières coupantes, les sourcils arqués, le nez aquilin. Subtil mariage entre l’art grec et l’art indien.

On retiendra la douceur des traits.

Quelques légères traces de polychromie. Test de thermoluminescence.

On se réfèrera à l’ouvrage de Maillard, Monique & Bézard, Robert. “Buddhism in Afghanistan and Central Asia”, Iconography of religions, 1976, T. XIII, 14 ainsi qu’au livre d’Alfred Foucher, “L’Art gréco-bouddhique du Gandhâra”, Paris, 1905-1951.

 

Comment ne pas mettre en perspective cette jeune femme en terre cuite à la légère inclinaison du cou et au regard songeur avec des représentations de déesses ou de saintes à travers l'histoire de l'art?

 

Aphrodite de Cnide du musée du Louvre, art grec, V -  IV siècle av JC :

Le personnage central du Printemps de Botticelli de la Renaissance italienne, une vierge Marie ou une Venus en majesté :

Vierge à l'enfant de Raphaël, 16ème :