PRESENTATION                  HISTOIRE                  COLLECTION                  CONTACTS

 

Bodhisattva Maitreya Gandhara

I-IIIème siècles

Stuc couleur ivoire

 

L’ancien Royaume du Gandhara recouvrait les Provinces du Nord-Ouest de l’actuel Pakistan et l’Est de l’Afghanistan. Situé au carrefour de grandes civilisations, il connut son essor entre le 1er et le 3ème siècle de notre ère. Cette région a vu apparaître et se développer une civilisation brillante contemporaine des Han chinois et des mondes romains, fruit de la rencontre des influences grecques (conquêtes d’Alexandre le Grand), perses et indiennes. L’art qui va naître est original, splendide. On le nomme l’art gréco-bouddhique.

 

Le Bodhisattva se tient debout sur un socle lotiforme, un flacon contenant l’élixir d’immortalité dans une main. Le torse est viril, les proportions idéales. Il porte de nombreux bijoux (colliers, bracelets, diadème, boucles d’oreilles, brassard). Le drapé mouillé du costume princier, le paridhâna, est superbe et retombe en plis soyeux et fins. Un châle, l’uttarîya, recouvre son épaule gauche laissant le torse et l’épaule droite dénudés. Un cordon orne sa taille.

 

On soulignera la présence des pieds rare pour ce type de pièce en stuc (sandales).

 

La chevelure ramassée en un haut chignon rehaussé de perles et le vase à eau d’immortalité pourraient identifier le Bodhisattva Maitreya, Bouddha de l’amour bienveillant. Il est le futur Bouddha qui descendra sur Terre pour prêcher une nouvelle loi et faire tourner la roue.

 

Le visage est d’une grâce infinie, presque féminin tant les traits sont doux et fins. Le visage s’inscrit dans un bel ovale. La bouche est ourlée, les yeux mi-clos en amande, les paupières coupantes, les sourcils arqués, le nez aquilin. Comment ne pas penser en présence de cette pièce à l’Apollon grec?

 

On remarquera un collier, classique dans les représentations, qui figure deux lions s’affrontant de part et d’autre d’une perle.

 

On se réfèrera à l’ouvrage de Maillard, Monique & Bézard, Robert. “Buddhism in Afghanistan and Central Asia”, Iconography of religions, 1976, T. XIII, 14 ainsi qu’au livre d’Alfred Foucher, “L’Art gréco-bouddhique du Gandhâra”, Paris, 1905-1951.

 

Collection privée.