PRESENTATION                  HISTOIRE                  COLLECTION                  CONTACTS

          

Très grand brûle-parfum en jadéite céladon à trace de rouille XVIIIème reposant sur un socle en bois finement ajouré de fleurs et tiges entrelacées. Les anses sont ornées de têtes de chimères qui supportent des anneaux mobiles, la prise du couvercle figure un canard mandarin tenant dans son bec des fleurs et tiges de lotus. La panse est sculptée de motifs archaïsants abstraits, tel un masque taoti et d'un dragon sur une seule face qui crache des champignons de longévité ruyi. Sur les côtés des grandes fleurs et feuilles de lotus s'épanouissent à plusieurs stades de leur évolution naturelle, du bouton, à la fleur en pleine floraison, jusqu'à celle sur le déclin à la cosse pleine de graines.

 

Rare, imposante et belle pièce témoignant de la maîtrise des artistes chinois.

 

Comment ne pas y voir le symbole du temps, de la longévité, de l'immortalité.

 

45 cm de hauteur avec le socle, 35 cm sans le socle.