PRESENTATION                  HISTOIRE                  COLLECTION                  CONTACTS

Guanyin

Dynastie Ming, Chine

Grès

 

Cette pièce représente une image très populaire en Chine du Bodhisattva Avalokitésvara sous sa forme féminisée Guanyin, la déesse de la compassion et de la miséricorde. Au milieu de la coiffe d’entrelacs, nous retrouvons une représentation du Bouddha Amitabha. La chevelure est coiffée en un haut chignon. Le Bodhisattva est assis en tailleur sur une fleur de lotus (restes de dorures). Il fait le geste de l’enseignement.

 

Nous retiendrons pour cette pièce la douceur de son visage, la virtuosité du sculpteur, le calme et la paix qui s’en dégagent.

 

Les paupières en amande sont presque fermées, en méditation. Les lèvres délicates exécutent un léger sourire, nous indiquant combien Guanyin est prôche de nous.

 

Les textes bouddhistes ne précisent pas le sexe des Bodhisattvas, les premiers exemples ont tendance à être de sexe masculin. Dès la fin de la Dynastie des Song, cette tendance s'inverse. Sous les Ming les images de Guanyin sont clairement féminines.