PRESENTATION                  HISTOIRE                  COLLECTION                  CONTACTS

Guanyin à "mille bras"

Bronze doré

Chine, Dynastie Qing

(1644 - 1911)

XVIIIème siècle

Travail sino-tibétain

Hauteur : 88 cm

Très rare représentation de la déesse de la miséricorde et de la compassion ultime, Guanyin. Ce Boddhisattva Avalokitésvara, "Seigneur qui observe", "celui qui considère les sons du monde", est assis en Vajrasana sur un piédestal orné de pétales de lotus et entouré d’un halo d’entrelacs de végétaux ou de flammes. Il est l'une des divinités les plus vénérée du bouddhisme. Nous découvrons ici Guanyin sous sa forme cosmique à plusieurs bras dite à "mille bras". Ses bras illustrent l’aspect surhumain de la divinité. Ils indiquent, aussi, des directions. Les mains principales effectuent au niveau du cœur le Mudra de l'enseignement et de l'argumentation, Vitarka-Mudra. Des mains tiennent des attributs du Bouddhisme et de l’hindouisme : un rosaire, un lacet, un vase, un poignard Vajrakila, un vajra, une épée enflammé, une fleur épanouie Padma, un lotus en bouton, une conque, un joyau flamboyant, l’aiguillon à éléphant… Ces objets rituels ont des significations distinctes. D’autres mains sans attribut effectuent le geste de l’enseignement, de la mise en mouvement de la roue du Dharma.

 

Fiche complête